Champ d'Argile

Le travail au Champ d’Argile®  est utilisé en Allemagne depuis plus de 40 ans dans les jardins d'enfants, les écoles, les structures d'aide à l'enfance et à des fins psychothérapeutiques.

 

La méthode a été créée par le professeur Heinz Deuser dans les années 70 et favorise la structuration du moi, l'intégration des réflexes archaïques, le développement des capacités à décider, à agir et à entrer en relation avec l'autre de façon harmonieuse.

 

Le travail au Champ d’Argile®  augmente la confiance et le respect de soi, réactive la stabilité émotionnelle et l’équilibre postural, et permet de se réapproprier des étapes manquantes de notre développement psychomoteur, émotionnel ou cognitif.

 

Il aide à comprendre et à traverser les crises de la vie, les conflits et les maladies, il permet de surmonter les traumatismes récents ou anciens sans avoir à passer par le langage.

Pourquoi l’argile?

 

L’argile est le matériau idéal : sa constitution proche de la nôtre lui fait écho, chaque élément chimique de notre corps étant présent dans la composition de la terre.
 

C'est aussi une matière malléable qui enregistre chacun des touchers, qui permet d’y laisser une trace. En touchant la terre, les mains trouvent un vis-à-vis sur lequel elles vont pouvoir agir.

 

Le mouvement prend forme, et la forme peut être perçue, intégrée et modifiée. La transformation et le développement deviennent alors possibles. 

Efficacité de la méthode:

 

Le travail au champ d’argile propose une approche résolument positive, sans s’attarder sur les symptômes ou la crise.

 

La mise en mouvement des mains dans l’argile permet de dépasser les anciens schémas d’action et de réaction et d’aller vers de nouvelles réponses du corps.

 

L’efficacité transformatrice de cette méthode résulte de son caractère sensoriel et sensori-moteur. En touchant la terre, les mains stimulent nos récepteurs sensoriels cutanés et nos mécanorécepteurs musculaires et articulaires et transmettent ces informations au système nerveux central. 


Le travail dans l’argile peut permettre de se réapproprier des phases manquantes de notre développement physique, émotionnel, psychologique et cognitif. Comment?

 

Chaque geste, chaque toucher du champ d'argile contient et reproduit, de façon modélisée, nos capacités sensorielles et motrices de départ. Ce qui n’aura pas été possible dans une situation biographique antérieure pourra être, de façon modélisée, saisi à nouveau dans l’argile, ré-encodé dans le processus haptique et réintégré dans le processus général de développement.

 

C’est pourquoi les séances de Champ d’Argile sont tout à fait indiquées pour les personnes nées prématurément ou souffrant des séquelles d’un accident vasculaire cérébral. Pour les mêmes raisons, une personne ayant vécu un événement traumatique peut reprendre le contrôle dans l’argile et dépasser le trauma.

Pourquoi si régénérant?

 

Le travail au champ d’argile est basé sur l’haptique (la science du toucher) qui inclut le sens du toucher par la peau et la perception du corps dans son environnement. Les différentes actions des mains dans l’argile ont des effets profonds et soutiennent le système sensoriel. Si nous prenons l’exemple des cellules de Merkell, cellules endocriniennes logées à la base de l’épiderme: ces cellules contiennent des neuromédiateurs et des neuropeptides qui participent aux effets euphorisants et régénérants du toucher. Le travail dans l’argile leur offre un moment privilégié pendant lequel elles vont pouvoir être particulièrement activées. 

En résumé, le travail en Champ d'Argile s'adresse à des personnes de tous âges et de toutes profession, et est recommandé pour:

 

Les adultes:

• impactés par les séquelles d’un AVC

• dans une situation de fragilité ou de crise, en cas de stress post-traumatique récent ou ancien

• lors d’états dépressifs, afin de contacter l’élan vital et le potentiel créatif

• en difficulté relationnelle ou affective

• en complément d’un travail de psychothérapie verbale ou analytique

• en quête d’évolution personnelle et d’une position de vie plus juste.

 

Les enfants et les adolescents:

• en situation de pertes de repères (deuil, conflit, abus, restructuration familiale, stress post-traumatique…)

• en difficultés d’apprentissage ou de sociabilité

• en cas de perte de confiance en soi, de troubles du comportement

• nés prématurément et présentant un retard de développement psychomoteur, affectif, émotionnel…

Une séance de champ d'argile:

-1-

 

Un cadre en bois rectangulaire rempli d'argile est mis à disposition: le champ d'argile.

Un bol d'eau est posé à côté.

 

La personne est invitée à venir s’asseoir face au champ, et à laisser agir les mains selon leurs impulsions et leurs sensations au contact de la terre.

Les adultes travailleront en général les yeux fermés, afin de garantir davantage de lâcher-prise et un sens du toucher plus libre.

Les enfants suivront leurs besoins les yeux ouverts et laisseront se développer des figures et des histoires dans le jeu au champ d’argile. 

-2-

 

La surface plane du champ d’argile offre un espace libre qui peut être touché et expérimenté en d’infinies possibilités.

 

Le travail est concret. Toucher, lisser, arracher, prendre, percer, caresser, pénétrer, séparer, effleurer, presser, modeler, taper, creuser…

 

L’argile enregistre chaque forme et donne un retour stable aux mains, ce qui à nouveau relance la dynamique sensori-motrice.

 

L’accompagnant donne un cadre et une sécurité, il soutient l’expression vitale. Il valide le travail des mains, ramène aux perceptions dans l’argile et dans le corps. Il aide la personne à lâcher prise, l’encourage à suivre ses besoins sans chercher à donner à son travail un but esthétique ou utilitaire. 

-3-

 

À la fin de la séance, le mouvement a pris forme.

 

L’enfant retourne à ses activités en ayant trouvé un calme profond, davantage de confiance en lui et une joie de se plonger dans le flux de la vie.

 

L’adulte ou l’adolescent ayant travaillé les yeux fermés va découvrir sa forme finale. Il pourra échanger avec l’accompagnant  sur l'expérience vécue dans l’argile et les étapes marquantes de sa séance.

 

En faisant la connexion avec les réflexes archaïques, Sandrine pourra vous suggérer un mouvement d’intégration bien ciblé en lien avec votre séance, à effectuer pendant quelques jours pour ancrer le nouvel acquis.

.

La forme finale est accueillie sans interprétation, non comme une fin en soi, mais comme le résultat d'un processus de consolidation, de reconstruction. 

CONTACT:

Sandrine Ceuneau : 06.44.30.55.04

sandrine.ceuneau@connectances.fr